Un blog en 6 pièces

Un pas en arrière

In Le salon, Slim Kid M on 28 octobre 2011 at 14:16

par Slim Kid M

Je profite de ce fabuleux espace d’expression qu’est cet Appartement pour rendre hommage à ZYED et BOUNA, disparus il y a tout juste 6 ans. Depuis, l’ambiance s’est nettement dégradée, entre déclarations abjectes et lois xénophobes votées sous le manteau. Nous pensons toujours à eux et à toutes celles et ceux qui portent les révoltes sociales en France pour croire à un futur tous ensemble (et non pas chacun chez soi).

Le 27 octobre 2005, disparaissaient donc Zyed et Bouna, électrocutés dans un transformateur EDF après une course poursuite avec des agents de police alors qu’ils n’ont « commis aucun délit ni tentatives de délit ». Cet accident fut l’élément déclencheur des ‘émeutes urbaines ». Les manifestations de violence témoignaient, quelque part, d’une furieuse envie d’être considérés et reconnus par la République comme des citoyens français à part entière.

Dans la seule journée d’hier, comme un symbole et un désaveu, le chroniqueur Éric Zemmour a obtenu auprès du tribunal correctionnel de Paris la condamnation du rappeur Youssoupha Mabiki pour une chanson où l’artiste menaçait « ce con d’Éric Zemmour ». Dans le même temps, Laurent Wauquiez, jamais en reste, souhaite « réserver une partie des logements sociaux à ceux qui travaillent »…

Petit rappel de l’affaire Youssoupha – Zemmour, vu par Youssoupha

Depuis 6 ans et le tragique accident de Clichy-sous-Bois, les choses ont clairement pris forme. Le gouvernement semble s’amuser de repousser toujours plus loin les limites du politiquement correct et du racisme ordinaire. Alors qu’en 2005, les provocations injurieuses de Nicolas Sarkozy, ministre énervé du Karsher, étaient un acte isolé dans le gouvernement de Villepin, aujourd’hui chaque ministre ou représentant UMP y va de sa petite phrase,  s’enfonçant  joyeusement dans l’ignominie et leur souci d’opposer les gens entre eux. En 5 ans, presque toutes les minorités et catégories de la population ont été ciblées, humiliées, stigmatisées et accusées d’être responsables de tous les maux de la France : jeunes de banlieue, musulmans, chômeurs, immigrés, Roms (et Roumains dans le même sac, tant qu’à faire) en tête.

A l’approche des présidentielles, il est évident que ses déclarations à l’emporte-pièce s’intensifieront, avec la ferme volonté d’enflammer les esprits et de diviser, bien aider par des médias qui sortent le tapis rouge à des polémistes aux idées nauséabondes (Eric Zemmour, Robert Ménard, Elisabeth Lévy…). Pour ne pas oublier et mettre en relief cette lepénisaton des esprits d’une certaine droite actuelle, voici quelques extraits des plus belles déclarations de notre gouvernement. Liste, hélas, en construction  :

Nadine Morano :  »Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve un travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers »

Nadine fait son marché

Brice Hortefeux« Quand il y en a un [à propos d’un jeune UMP d’origine maghrébine], ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ». 

Chantal Brunel (ancienne porte-parole de l’UMP) :   »Il n’est pas normal que l’on ne rassure pas les Français sur toutes les populations qui viennent de la Méditerranée. Après tout, remettons-les dans les bateaux ! »

Claude Guéant :  »les Français à force d’immigration incontrôlée ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux » .

Brice Hortefeux :  » Aujourd’hui, à Paris la réalité est que près d’un auteur de vol sur cinq est un Roumain »

Nicolas Sarkozy, à Grenoble :  »problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms », s’ensuivant une circulaire visant explicitement les Roms pour une explusion collective.

Frédéric Lefèbvre : « Vous avez raison de soulever la question des étrangers, c’est un problème majeur dans notre pays. La délinquance, chacun sait qu’il y a des liens avec l’immigration. Ce n’est souvent pas correct de le dire, mais c’est une réalité que chacun connaît. »

Christian Estrosi :  »Quand quelqu’un, il y a 3 ans, 4 ans, 10 ans, a demandé à accéder à la nationalité française et au terme de cela, refuse un certain nombre de principes et notamment viole la loi en permanence, ce n’est pas acceptable. Français ou voyou, il faut choisir. »

Claude Guéant :  »Il y a une immigration comorienne [à Marseille] importante qui est la cause de beaucoup de violences. Je ne peux pas la quantifier. »

A suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :