Un blog en 6 pièces

How to make it Bio

In La cuisine américaine, Roi des ânes on 3 novembre 2011 at 17:31

Par Roi des ânes

Pour une fois, je vais parler de quelque chose que je connais, le bio.

J’ai été initié à cette société discrète à l’époque où ses produits en provenance d’Allemagne et de Scandinavie s’échangeaient sous le manteau, où l’opinion publique nous assimilait au mieux à une bande d’hypocondriaques névrosés, au pire à des dissidents des témoins de Jéhova – avec qui les gens bios partagent un point commun: l’interdiction pour les enfants d’aller à la cantine, premier facteur de marginalité pour l’enfant bio.

Et comme tout précurseur, j’ai subi la discrimination farouche de la plèbe: depuis l’école primaire où personne ne voulait aller goûter chez moi (certains des connards qui refusaient mes biscuits Gerblé écrivent d’ailleurs dans ce blog), jusqu’au lycée où manger du “Quinoa” n’évoquait pas l’absorption d’une céréale pour mes camarades.

Puis, à l’aube des années 2000, l’interdit se leva, et les réseaux de résistance bio sous-terrains sortirent au grand jour, acclamés dans les rues par la foule.

Vous connaissez la suite, le bio a envahi la grande consommation. Et les Babas poilus ont été rejoints par les Bobos en Louboutin…

Ma BIO-credibility étant établie, je fixe comme présupposé à cet article que vous avez décidé de vous-même de passer au bio.

Je ne cherche pas à vous convaincre en quoi que ce soit, c’est votre santé, votre argent, et votre droit d’aduler Fleury Michon.

Le projet est plutôt de vous décrire les principales étapes  à gravir dans cet univers complexe.

Car on peut traverser le bio comme Call of Duty (le jeu de guerre, je précise pour les filles et nos amis de la Culture), en mode débutant, hardened ou expert.

Panorama.

Niveau débutant:

“Les ersatz bio”

Il s’agit tout simplement de troquer vos produits habituels contre des produits bios aux sonorités exotiques.

Vous échangerez donc vos Cracottes pour du “Pain des fleurs”, votre Nescafé pour du “café d’épeautre ” et vos tisanes Lipton pour leurs équivalentes bios qui répondent aux doux noms de “Jambes légères”, “Soin du foie”, “Digestion” et, ma préférée , saveur fenouil et aneth, “Ménopause tranquille”.

Toute une poésie. Sans vous parler des joies du name dropping de produits bio entre initiés…

Assoiffés d’expériences nouvelles, de légumes et céréales inexplorés (que de promesses dans le mot “panais” ou “potimarron”), ne tombez pas dans le piège des ersatz sophistiqués type faux Nutella ou faux Pépitos… Restez-en aux produits de base quitte à faire des écarts.

Excepté le fait que pour 50 euros, vous repartirez avec deux tranches de jambon, trois carottes et une pomme, votre vie ne sera pas bouleversée. A moins de lorgner sur le…
…Niveau rookie:

“La bio way of life »  ou  « la fin du plaisir”

Changer pour des produits plus sains et plus chers est tout à fait rationnel.

La suite l’est moins et vous demandera plus de travail. Pour poursuivre dans la logique du sain, il faut élargir sa pratique du bio à la préparation des aliments. Et c’est là que le bât blesse.

Vous comptiez faire dorer votre superbe sole meunière à 20 € à la poêle ? Que Nenni ! Direction le vapocuiseur !Un objet de torture, qui transforme tous les “bons” aliments en purée fade gorgée d’eau – mais en conservant les sels minéraux.

À partir de là, c’est l’escalade.

Depuis la cuisine, le bio se répand partout dans votre intérieur, direction la salle de bain: gel douche à la tomate, maquillage sans parabène, déodorant “24H-Poireau” et dentifrice à l’argile…

Le pire, misère des misères: les soins de visage. Depuis que mon amie s’est convertie aux crèmes bio, j’ai la sensation olfactive qu’elle vient se coucher tous les soirs avec un œuf pourri écrasé sur la figure. Nous avons même rebaptisé ses produits préférés: “Brise de renard”, “Bouquet champêtre automnal” et “Flagrance d’étable””.

Vous avez compris la mécanique, même tarif pour le rayon vestimentaire, adieu confort et volupté, bonjour linge qui pue pour cause de lavage aux galets, avec une mention spéciale pour la couverture 100% laine bio ou l’impression, chaque soir renouvelée, d’avoir une vraie biquette avec soi sur le canapé.

Personnellement, je stagne à ce niveau depuis une quinzaine d’années. Mais j’ai pu observer, de l’autre côte de la frontière, mes maîtres, ceux qui ont osé passer au…

…Niveau Expert

« Vers l’infini et au-delà. »

Pas de fioritures. Vous êtes un expert bio si vous pouvez:

– boire un jus d’herbe – Green Magma- tous les matins;

– renoncer à l’épilation;

– ne manger que du raisin rouge pendant une semaine matin, midi et soir- la fameuse “cure de raisin”;

– renoncer au téléphone portable, au micro-ondes et à la wifi;

– jeûner une à trois semaines dans l’année;

– renoncer aux antibiotiques;

– boire votre urine;

Voilà. Vous êtes toujours chauds pour le bio ? On en reparle aux Nouveaux Robinsons…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :