Un blog en 6 pièces

Luc Besson, ou l’éternel recommencement

In Le home cinema, Vlameth Brevada on 23 novembre 2011 at 15:27

par Vlameth Brevada

Le gros barbu est de retour. Pas Carlos, désolé, mais bien Luc Besson, le milliardaire le plus cool de l’univers. Son prochain film est un biopic de Michael Aris et à travers sa rencontre avec Aung San Suu Kyi (tu peux vérifier, l’orthographe est bonne), et je me demandais à quoi ça allait ressembler. Mais en fait, je crois qu’on connait déjà la réponse. Retour sur une carrière monochrome et tentative d’anticipation.

1990: Nikita

Nikita est une jeune fille froide et solitaire. Agent secret malgré elle, elle tue du gros méchant au petit-déjeuner, sans pour autant que ça l’empêche de dormir. Mais un jour, elle rencontre Marco à la caisse du supermarché, et elle se rend compte que l’amour peut sauver sa vie.

1994: Léon

Léon est un homme froid et solitaire. Tueur à gages malgré lui, il tue du gros méchant au petit-déjeuner, sans pour autant que ça l’empêche de boire son verre de lait et de nourrir son bonsaï. Mais un jour, il rencontre Matilda devant sa porte, et il se rend compte que l’amour – ou la pédophilie selon votre interprétation- peut sauver sa vie.

1997: Le Cinquième élément

Korben Dalls est un homme froid et solitaire. Chauffeur de taxi malgré lui, il… bah, il conduit juste des taxis toute la journée. Mais avant, il était dans l’armée, et il tuait (sûrement) du gros méchant au petit-déjeuner. Mais un jour, il rencontre Leeloo (le prénom le pus con de l’histoire du cinéma) sur sa banquette arrière, et se rend compte que l’amour peut sauver sa vie. Notez que l’on passe ici un cap dans la filmo de Lucho, puisque l’amour de Leeloo, au-delà de sauver la vie de Korben, peut aussi sauver l’unvers tout entier, ce qui n’est quand même pas rien.

1999: Jeanne d’Arc

Jeanne est une jeune femme froide et solitaire (et qui ne parle pas français, mais ça, c’est un autre problème). Soldat malgré elle, elle tue du gros méchant anglais au petit-déjeûner, parce qu’un jour, elle a rencontré Dieu himself, et s’est rendu compte que l’amour du grand barbu (toujours pas Carlos ici non plus…) pouvait sauver sa vie, et la France avec, ce qui par rapport à Leeloo, est plutôt une révision des objectifs à la baisse.

J’ai toujours été bon au jeu des suites logiques, c’est pas pour rien qu’il y a un Télé7Jeux qui traîne dans les toilettes de l’appart’. Fort de cette longue expérience, je me suis donc dit que je devais être capable de trouver tout seul le synopsis du nouveau film de Luc. Ca devrait donner à peu près ça:

2011: The Lady

Michael Aris est un homme froid et solitaire. D’une certaine manière, il a sûrement tué quelqu’un à un moment donné, ou en tout cas fait des choses pas très jolies jolies. Mais un jour, il rencontrera Aung San Suu Kyi, et se rendra compte que l’amour peut sauver sa vie.

Forcément, après cet exercice de prospective fort enrichissant, je suis quand même allé lire le synopsis du film: et bah il semblerait que je me sois bien planté, comme un gros naze. Le mec est bouddhiste, il a jamais fait de mal à personne, et il a l’air tout sauf froid. Bon, quand même, il a un peu cru que l’amour pouvait un peu sauver sa vie, sauf qu’il en a passé les 10 dernières années à lutter pour les droits de sa zouz, par amour justement, et a fini par en crever sans jamais la revoir. Alors que Korben Dallas, lui, à la fin, il s’envoie Leeloo.

Complètement planté, donc. Cet article n’a ainsi -et vous l’aviez peut-être déjà subtilement compris- aucun intérêt, aussi je vous remercie de l’avoir lu en entier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :