Un blog en 6 pièces

Palmarès 2011: le top Albums

In Au pied du sapin, Près des enceintes on 27 décembre 2011 at 18:15

Suite de notre remise des prix de fin d’année. Aujourd’hui, revue d’effectif des sons qui ont ambiancé l’Appart’ en 2011. Un classement garanti sans Bénabar. Mais avec Christophe Hondelatte.

Pietro Della Rocca

1. Metronomy – The English Riviera

Les Anglais réussissent l’exploit de rendre sexy la côte de la perfide Albion. Et nous font rêver de Brighton, Portsmouth, Southampton… Balèze.

2. Yelle – Safari Disco Club

Yelle a toujours la magic touch pour te faire bouger ton popotin en toutes circonstances. Le meilleur remède en cas de dépression nerveuse liée aux fêtes de fin d’année.

3. The Vaccines – What Did You Expect From The Vaccines ?

Qu’attendez-vous d’un album d’indie rock britannique ? Du sexy ? Du violent ? Du mystique ? Il y a tout ça chez les Vaccines, et bien plus encore.

Et le pire : Christophe Hondelatte – Ou Pas

Non content de nous contaminer les oreilles avec son album de merde (et son fameux single « Docteur House, c’est pas Mickey Mouse »), Hondelatte traîne son melon sur tous les plateaux télé de l’Hexagone pour clasher l’ensemble de la production musicale actuelle. Insupportable.

Roi des Ânes

1. Saïgon – The Greatest Story Never Told

Saïgon, c’est le Schubert du rap américain. Pour l’anecdote, ce Monsieur a grandi dans le même « project » brooklynois que Mike Tyson. Toujours rigoureusement en place sur les productions larges et généreuses de Just Blaze, vous montez immédiatement sur le tapis volant de son flow qui vous redépose cinq ou six tracks plus tard. Rien de révolutionnaire, peut être même un poil réac, mais si vous idolâtrez les early 90’s de la côte est, vous allez vibrer.

2. Das Racist – Relax

La nonchalance des beats, et les flow millimétrés  qui donnent l’impression d’être posés à la « je m’en bats les… » font le brio second degré de mecs très forts sans se la raconter. So hype.

3.  Noir Fluo – La ride

« Trop sophistiqué, c’est péché » nous disait le sage Kool Shen dans For my people. Plus le rap français est brutal et rough, plus il est exquis. Textes débilement puissants, refrains et couplets entêtants font de La ride la grosse mixtape de l’année. « Tous les matins… »

Et le pire :  Yelle – Safari Disco Club

Non, ce n’est pas parce qu’elle est moche qu’elle a du talent. Retourne vite faire des featuring avec Fatal Bazooka et des bonus tracks de la Schtroumph Party. C’est pas le Grand Journal ici, on a des oreilles et des couilles.

Slim Kid M

1. Jay Z & Kanye West – Watch The Throne

L’annonce de cet album en duo fin 2010 laissait espérer le meilleur comme le pire. Au final, des samples au artworking en passant par la quinzaine de producteurs différents, l’ensemble forme un tout très cohérent et contient de sérieuses tracks (Niggas in Paris, Gotta Have it, The Joy…). Surtout, voir Hova accepter de suivre Kanye West dans son foutraque musical est réjouissant ; et, une nouvelle fois, voir avec quelle facilité il s’en sort est admirable.

2. Mac Miller – Best Day Ever

Comme souvent pour une mixtape, l’ensemble n’est pas parfait… Mais l’énergie et le groove des productions, l’enthousiasme et le flow de Mac Miller emportent tout sur leur passage… 2011 était peut être l’année de Wiz Kalifa, mais le vrai kicker de Pittsburgh, c’est lui!!

3. Common – The Dreamer / The Believer

L’album vient tout juste de sortir, et je n’ai pu écouter que les singles sortis au fur et à mesure… Mais c’est suffisant pour placer le meilleur MC de Chi-City dans ce top!!

Et le pire : La Fouine – Capitale du Crime 3

 23 titres, quelques punchlines, des mauvais rappeurs, et beaucoup beaucoup beaucoup d’insultes mal placées… Un manifeste antirap à ne pas mettre entre toutes les mains!

Vlameth Brevada

1. Stupeflip – Hypnoflip Invasion

C’est du hip-hop, mais c’est pas vraiment du hip-hop. C’est sérieux, mais c’est pas vraiment sérieux. C’est engagé, mais c’est pas vraiment engagé. Par contre, c’est génial, et vraiment génial. Stupeflip, c’est une espèce de bombe à retardement insaisissable et immanquablement addictive. Ouais, tu te dis que je raconte n’importe quoi, parce que « J’fume pu de shit », c’était pas non pluuus…. Mais écoute tout le reste, et tu deviendras toi aussi un disciple de la stup religion. Résolution pour 2012: envoyons King Ju et son bonnet cradingue à l’Elysée, putain!

2. Yelle – Safari Disco Club

Si on m’avait dit un jour qu’une meuf aux dents écartées déguisée en léopard me ferait autant d’effet… Si on m’avait dit que j’écouterais un jour, en boucle, un album qui dit « Je suis folle de toi, mon coeur ne bat plus quand je te vois »… Mais quelle pêche, quelle simplicité…

3. Kakkmaddafakka – Hest

Prenez 3 norvégiens, épluchez le bonnet en laine et l’anorak en poil de renne, et avec un peu de chance, en leur mettant une guitare entre les mains, il sortira Kakkmaddafakka, soit la meilleure machine à tubes de l’année. Bon, dans le genre boîte à tubes, il y a surtout Metronomy cette année, mais je préfère faire semblant d’être blasé, et parler de mes petits scandinvaves à la place…

Et le pire: Red hot Chili Peppers – I’m with you

Franchement, est-ce que ça valait vraiment le coup d’enregistrer votre dernière sortie entre ados de 45 ans sur la plage, avec vos guitares et vos djembés? Hein? Et elle est où, la Blood Sugar attitude?

Zaireau

Archimède – Trafalgar


Le successeur du premier album éponyme d’Archimède frappe fort. Des textes qui se réclament, entre autres, de Dutronc. Ça donne un ton « dégagé », comme dit le gratteux du groupe. Et non pas engagé. Prenez la chanson intitulée Le Bonheur. On oublie l’antisarkozisme primaire. Il s’agit seulement de rappeler que le président de la République est un goujat. Un mec qui vole pas très haut. D’autres problèmes sociétaux sont évoqués par le groupe de Laval. Le mélange est simple : distance et humour. La France et le monde vus de la Mayenne. Et la musique dans tout ça? Le jeu de scène du chanteur ne trompe pas. Ce groupe est la réincarnation d’Oasis. A ceci près que les frangins Boisnard se prennent un peu moins au sérieux que les Gallagher. Peut-être de mauvais augure pour la suite. En tout cas, Trafalgar se consomme pépère. Et ce, même en 2012.

Sebastian – Total

La french touch me fait chier quand ses ambassadeurs se cantonnent à ne faire que du bruit. Un constat que je dresse également pour la musique des sacro-saints Daft Punk et de leurs héritiers, Justice. Mais si ces mecs, évidemment talentueux, se transforment en chercheurs de nobles vibrations, voire de jolies mélodies, ils peuvent pondre des trucs géniaux. C’est le cas de Sebastian, un des derniers-nés de la galaxie Pedro Winter. Une bonne partie de son album, intitulé Total, me paraît trop bruyante. Néanmoins, il a écrit la bombe Embody. A partir de là, le gars peut mourir tranquille. Le clip accompagnant ce titre magnifique a, de surcroît, le mérite de faire rêver. Ça doit être à cause du danseur, Bébé Pharell Williams.

Amy Winehouse – I told you I was trouble / Live in London, réédition 2011

Juste une dernière écoute, un dernier regard sur une bête de scène. Oui, elle a emmerdé pas mal de monde avec ses annulations de concerts au dernier moment, ses arrivées complètement bourrée devant le pied de micro. Mais pas moi. Après tout, je n’ai pas foutu un centime pour me payer l’un de ses concerts. Le risque de la déception, je ne l’aurais jamais pris pour Amy. En tout cas, quand on écoute cette réédition d’album live d’Amy Winehouse (voir le DVD fait jouir), on comprend ce qu’est le talent. Lors de ce concert enregistré à Londres en 2007, tout y est. La formation atteint le top-level. Amy a bu un peu mais pas trop. Elle cherche son père dans la salle. Le reste, elle s’en branle totalement. Mais quand t’es au dessus de la mêlée, t’as le droit de t’en foutre. Et d’enchaîner Love is a losing game sans te soucier des badauds qui sont venus t’acclamer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :