Un blog en 6 pièces

Palmarès 2011 – Top 3 « What happened? »

In Au pied du sapin, Le salon on 29 décembre 2011 at 02:06

Hormis l’ouverture de l’appartement collectif, il s’est aussi passé plein d’autres trucs en 2011. Et sans surprise, DSK est le grand vainqueur de l’année. Pas sûr que ça suffise pour autant à lui faire oublier qu’il a perdu tout le reste. Ingrat, va.

 

Pietro Della Rocca

1. La Coupe du monde de rugby

Pendant un mois et demi, le XV de France nous aura fait passer par toutes les émotions, de la déception la plus amère à l’enthousiasme le plus débordant. Les tricolores concluront leur parcours chaotique par une finale épique face aux All Blacks, grandissimes favoris de la compétition. Plus addictif que toutes les saisons de Dexter réunies.

2. La révolte de la jeunesse anglaise

Après la guérilla urbaine menée à Londres en août, des milliers d’étudiants ses sont réunis dans la rue en novembre pour protester contre la réforme des frais de scolarité dans les facultés instaurée par le gouvernement Cameron. Après avoir raillé les Français durant tant d’années pour leur grande propension à râler en permanence, les Anglais redécouvrent la lutte sociale. Et ça fait zizir.

3. Anders Behring Breivik

Un carnage qui aura fait 77 morts en Norvège, et un sourire serein qui fait froid dans le dos. Plus flippant que Kevin Spacey dans Seven, Breivik a rappelé au monde entier que la réalité dépasse parfois la fiction.


Roi des Ânes

1. L’opération Géronimo

L’élimination de Ben Laden s’est déroulée comme une mauvaise partie de Call of Duty: le crash d’un hélicoptère, les balles dans la tête du fils, le largage du corps en loucedé dans l’océan, les vidéos pornos soi-disant retrouvées dans le bunker. Un acte vandale, scabreux, profondément choquant et qui obscurcit encore un peu la politique étrangère belliqueuse des US depuis 10 ans. A moins que ce ne soit le prix de la réélection d’Obama.

2. Nafissatou Diallo

Une femme noire, pauvre, semi-pute contre un homme blanc, riche, au pouvoir. Qui a pu réellement douter de l’issue du match ?

3. André Berto vs Victor Ortiz

C’était juste un match de boxe, mais les deux adversaires étaient si égaux en agressivité et en mental, chaque coup risquait tellement de conclure le match dans un sens ou l’autre que ce furent les 66 minutes les plus palpitantes de cette année de merde.


Slim Kid M

1. DSK

3 putains de lettres pour un bordel sans nom… De la chambre 2806 au Carlton de Lille, de Banon à Dodo la Saumur, de la vidéo coréenne à celle de l’hôtel, le scénario semble sans fin… Le grand moment de l’Histoire restera cette sortie menottée du comico de NYC… Ce qui me valut quelques cauchemars, pour des raisons de ressemblance !!

2. Tsunami au Japon

Voir, en direct sur toutes les chaînes d’information, le Japon balayé comme la première île sud-est asiatique venue fait quelque peu frissonner!!  Et si en plus, les centrales nucléaires ne tiennent pas le choc, c’est carrément flippant.

3. Le rachat du PSG par QSI

Les Qataris pensaient acheter, peinards, le club de la capitale  et le strass qui va avec (Tour Eiffel, Parc des Princes, Champs Elysées, St Germain en Laye, boites de nuit…)… Pas de bol, ils ont aussi récupéré l’irrationnel et la presse qui entourent le PSG, tout le charme du club en vérité. Un compte en banque illimité n’empêche pas la lose, et au fond c’est rassurant…


Vlameth Brevada

1. L’affaire DSK

J’ai eu beau me répéter qu’il y avait sûrement plus productif à faire que de suivre en direct le départ de Dom de son domicile, puis l’arrivée de Dom au tribunal, puis le départ de Dom du tribunal, puis l’arrivée de Dom à son domicile, rien à faire: la fièvre médiatique s’est emparée de moi et j’ai passé les mois de mai et juin devant I-télé à regarder passer des limousines et à écouter les discours d’Arnold l’avocat. Quand on pense que tout ça a même éclipsé le concours de l’Eurovision, qui avait lieu le 14 mai, date fatidique, alors là, on se rend compte de l’ampleur de l’événement.

2. Le Printemps arabe

J’ai pas bien compris comment on en est arrivé là, ni même ce qui s’est vraiment passé. D’ailleurs, vu le résultat des élections, pas sûr qu’il faille applaudir béatement tout ce qui est arrivé. Mais l’idée d’une révolution quelle qu’elle soit suffit à me réjouir. Il reste des gens capables de changer les choses, et ça me rassure. D’autant que j’ai pas toujours le sentiment de faire partie de ces gens-là…

3. ex-aequo: Le Sénat à gauche

Alors ouais, dans le fond, on s’en fout un peu. Mais une fois que Marine L. sera au volant, on sera bien contents d’avoir les papys de notre côté…

3. ex-aequo: La mise en examen de Tony Vairelles

J’ai comme l’impression que désormais, plus rien ne sera jamais comme avant… Et pour ceux qui se souviennent de Lens-Arsenal en 99, Lee Dixon est sûrement derrière tout ça…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :