Un blog en 6 pièces

Pour ou Contre: Keira Knightley, prétentieuse pré-pubère ou actrice sensible

In Le home cinema, Roi des ânes, Vlameth Brevada on 4 janvier 2012 at 21:16

par Roi des Ânes et Vlameth Brevada

Il arrive aux locataires de ne pas être d’accord, et de le faire savoir. Le sujet brûlant du moment: Keira Knightley. Si l’inutilité du film A dangerous Method a fait l’unanimité dans l’appart’, la prestation de K.K a en revanche clairement divisé. On vous livre 2 avis bien tranchés sur cette petite pisseuse, ou grande comédienne, à vous de voir.

CONTRE: Keira, prétentieuse pré-pubère par Vlameth Brevada

Comme tous les biopics au cinéma, A Dangerous Method est un film qui passe à côté de son sujet. En revanche, impossible de passer à côté de l’insupportable museau de belette de Keira Knightley. Putain, j’ai cru qu’elle allait me faire quitter la salle avant la fin. Et ça, sachez que ça ne m’est jamais arrivé. Même pour Molière avec Romain Duris, je suis resté jusqu’au bout. Mais là, dès la première scène, Keira joue à la fofolle possédée, déformée par son hystérieet enchaîne une vingtaine de fois la même mimique, celle de pousser en avant son menton déjà suffisamment proéminent. Waaah, elle met en lumière son principal défaut physique, quelle actrice, quel courage, quelle prise de risque… Mais attendez, elle est où la prise de risque? On dirait que n’importe quelle minette qui ferait 3 grimaces mériterait un Oscar. Surtout les merdeuses qui jouent une hystérique complètement barjo, mais tiennent quand même à rester stylée dans leur ensemble XIXème.

En matant cette scène insoutenable de nullité, j’ai eu envie de mourir, certes, mais j’ai surtout eu le souvenir de ce passage de Pirates des Caraïbes 2, sur une plage déserte, où Keira K. feint de s’évanouir pendant que les 3 abrutis se battent 20 mètres plus loin. Vous ne l’aviez peut-être pas deviné, mais à ce moment-là, elle essaie d’être drôle. Oui, oui, c’est une scène comique. Mais quand Keira essaye d’être drôle, ça fait le même effet que quand Muriel Robin essaie d’être sérieuse: ça donne au spectateur l’affreuse envie d’enfoncer sa tête dans son canapé, et d’y rester quelques heures. En d’autres termes, Keira Knightley rend mal à l’aise comme une scène d’engueulade familiale dans « Ca se discute ».

Le pire, c’est que Keira ne se contente pas de faire son spectacle dans les scènes censées être fortes. Car quand elle n’essaie pas de prouver à la terre entière qu’elle peut briser l’image-de-la-fifille-trop-sage-qui-lui-colle-à-la-peau- peau que je soupçonne d’ailleurs sans trop savoir pourquoi d’être moins lisse qu’il n’y paraît et plutôt recouverte de peaux mortes, mais là n’est pas la question- quand elle joue des scènes quelconques, donc, elle ne peut pas s’empêcher de nous servir du minaudage niveau Ludivine Sagnier, la bouche en coeur, l’accent en avant, misant tout sur son physique de brebis anorexique et sa voix de pucelle.

Tu l’aura compris, Keira, je ne t’aime pas trop. Et au-delà de savoir pourquoi tu continues à squatter les écrans et les pages de pub malgré ton inconsistance notoire, je me demande surtout comment Jack Sparrow a bien pu se laisser avoir par tes miaulements d’adolescente en rut. Je ne vois pas ce que l’on peut te trouver, à moins de s’appeler Michel Fourniret. Ou Roi des Ânes

***

POUR: Keira, actrice sensible par Roi des Ânes

C’est marrant, Vlameth, l’unique raison qui m’a poussé à aller voir A dangerous method c’est Keira, car je suis de ceux qui lui vouent un culte depuis le film teenage The Hole (2001) qui l’avait révélée comme la plus énervante des jeunes prodiges anglaises.
Oui, Keira est une actrice froide, dôtée d’une technique stupéfiante, qui joue chaque plan avec un tel engagement que nous ne percevrons jamais rien de qui est cette jeune femme derrière son masque de comédienne. Un peu comme Isabelle Huppert jeune, ce qui ne présage, je l’accorde, rien de bon pour la suite. Elle rejoint à ce niveau, que peu atteignent, son partenaire de Pirates, Johnny Depp, également capable de maîtriser à la perfection chaque élément de son visage.

Ce visage, justement, est bien l’énigme et le charme de Keira, dont la beauté lutte contre des traits osseux et se divise en deux parties: une partie supérieure illuminée par ses grands yeux de biche romantiques qui trahissent une fragilité et quémandent l’empathie du spectateur, et, une partie inférieure arrogante et farouche, dominée par une bouche agressive toujours légèrement ouverte dans un rictus qui provoque, nous met au défi, et un menton prognathe qui affirme qu’elle ne nous cédera rien.

Ce détail n’a en effet pas échappé à David Cronenberg qui a exagéré cette antonymie faciale dans la première partie, peu convaincante , il est vrai, du film. Keira ne reprend sa stature que dans le dernier tiers, où la fébrilité de son grand corps d’oiseau – peu désirable à cause de sa maigreur qui participe malheureusement à sa cinégénie époustouflante- redevient émouvant.

Enfin, c’est son accent londonien extrêmement sec, sur lequel chaque réplique rebondit magnifiquement qui n’en finit pas de me séduire, ces aiguës dans les exclamatives et ce rire cristallin de jeune aristocrate du théâtre qui s’est dévoyée chez Buena Vista…
Comme quoi, Nick Hamm (The Hole, Killing Bono) a su saisir très tôt l’ambivalence profonde de cette créature superbe, qui dans une scène de semi-viol implore les garçons de l’aimer tout en se refusant à eux…

Publicités
  1. je respecte les points de vu des deux personnes, mais moi j’ai un 3ème avis
    je ne connaissais rien sur les personnages à part leur nom (donc utilité du film)
    Keira est certes belle, même très belle, mais elle est aussi une bonne comédienne qui, je l’avoue m’énervait aussi dans certains de ces films.
    Mais depuis cette année sont sorties plusieurs films ou sa maturité explose et notamment dans ce film ou son jeu apparait avec brio, elle m’a séduit par son travail de recherche et d’interprétation.
    Je vois dans son travail, une prise de conscience que d’être belle n’est pas suffisant et que le travaille d’une comédienne est autre, et je pense que son interprétation le prouve, elle prend des risques, certains diront que son rôle est sur-joué, moi non car au delà j’ai découvert les maladies mentales (hystérie).
    je ne crois pas qu’elle soit à la recherche d’un oscar ou autre nomination mais surtout à se faire plaisir et en donner au public, merci Keira tu as atteint ton objectif.

  2. J’admire beaucoup Keira mais je comprend que d’autres non, et déteste même ses mimiques, expressions, son jeu ect … chacun a le droit d’avoir son avis, mais cependant je trouve INADMISSIBLE la critique que vous avez écrite sur elle. Dans toute critique il doit y avoir du respect. Et là pas une seule seconde j’y ai vu le respect que l’on doit à un autre être humain. Parce qu’avant d’être une actrice c’est une personne qui n’a certainement pas méritée toute cette « merde » que vous crachez sur elle.
    Je suis persuadée que vous n’apprécieriez pas être critiquez de la sorte. Votre critique n’est absolument pas constructive elle est inutile. C’est de la méchanceté gratuite. Vous n’argumentez pas. Je suis absolument outrée que de tels choses soit dite sur une personne que ce soit Keira, une autre actrices ou même une personne inconnu.
    J’ai eu du mal a ne pas utilisée le même vocabulaire que vous dans ce message. Mais malgré ce que vous m’inspirer par votre critique je respecte la personne que vous êtes.

  3. Merci amandine, tu rejoints ma pensée et tu l’exprime mieux que moi.
    J’ai aussi trouvé choquant l’article qui laissait le choix entre la peste et le choléra
    Keira est certainement une personne qui mérite le respect, ce n’est pas parce qu’elle est jeune, belle et à eut du succès dans ces précédents rôles que certaines personnes, par jalousie je présume, ce donnent le droit de la couvrir d’injures.
    Bon, c’est leurs droits d’exprimer leur avis mais on peut le faire en restant courtois
    Merci amandine d’être intervenue

  4. Keira rappelle Winona Rider, l’intensité en moins.

  5. Pour moi il faut se détendre ou aller défendre de vraies causes plutôt que Keira Knightley sur un blog !!!
    Pour ceux qui n’auraient pas remarqués ils ont joué le pour et le contre en tirant un peu (fort certe) les extrêmes. L’article doit être lu dans son ensemble, en retirer certains morceaux pour les juger est aussi con qu’une interview mal coupée ou l’on fait dire ce que l’on veux à quelqu’un..
    Keira moi je la trouve charmante, même la plupart de temps carrément canon .. mais d’autre fois sa moue m’insupporte, beaucoup de gens sont partagés sur elle, elle passe de la bombe ultime à la potiche qui énerve selon les conversations, en ça cet article résume parfaitement la situation. Enfin sur le respect mort de rire : si Vlameth s’était moqué de Magali V. ou Loana version Elvis en 1977 je suis d’accord ca serai gratuit, méchant et inutile mais là il s’agit tout de même d’une égérie Chanel, alors RELATIVISEZ et détendez vous les amis … !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :